BETA Conseils

Image

Un responsable chargé de l’engagement des parties prenantes UICN/GEF

Termes de référence pour le recrutement d’un responsable chargé de l’engagement des parties prenantes de l’Unité de Gestion Transfrontalier du projet de la Réserve de Biosphère Transfrontière du bas Delta du Fleuve Sénégal

Mauritanie et Sénégal/UICN/GEF

CONTEXTE ET JUSTIFICATIF

Proposée en collaboration avec l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN), Agence de mise en œuvre du FEM, ce projet a été approuvé en Octobre 2019 par le FEM.Les gouvernements de la Mauritanie et du Sénégal ont soumis au Secrétariat du Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM) le projet relatif à la Réserve de Biosphère Transfrontière du Delta du Fleuve Sénégal « Vers le renforcement de la collaboration transfrontière pour une meilleure gestion et une restauration des écosystèmes dans le Delta (Mauritanie et Sénégal ».

Ce projet vise à renforcer la coopération entre les deux pays et à soutenir une gouvernance améliorée, un développement socio-économique et la gestion des écosystèmes au sein de la Réserve de Biosphère Transfrontalière du Delta du Fleuve Sénégal (RBTSD).

Conformément aux règles du FEM, l’agence de mise en œuvre du projet est l’UICN, et les 2 agences d’exécution sont les Ministères de l’Environnement et du Développement Durable de la Mauritanie (Parc National du Diawling) et du Sénégal (Direction des Parcs Nationaux).

Afin d’appuyer l’UGT du projet et assurer une Gestion et restauration écosystémiques intégrées du bas delta du fleuve Sénégal pour l’atteinte les objectifs fixés dans la composante 1 du projet, il est prévu le recrutement d’un responsable chargé de l’engagement des parties prenantes.

Responsabilités Générales

Le responsable chargé de l’engagement des parties prenantes, travaillera sous la supervision du coordinateur. Il sera chargé d’assister le Coordinateur du projet à assurer la mise en œuvre efficiente et efficace des activités et l’atteinte des objectifs du projet. Il aura à réaliser les tâches et responsabilités suivantes :

  • Mobiliser les parties prenantes de la RBTDS pour parvenir à une meilleure gestion et restauration des ressources naturelles et des écosystèmes ;
  • Sensibiliser et communiquer sur les objectifs du projet envers les parties prenantes et le grand public ;
  • Mettre en œuvre la stratégie de communication qui sera élaborée ;
  • Aider à la reconnaissance juridique de la RBTDS ;
  • Appuyer à la reconnaissance formelle du cadre de la RBTDS à travers des textes appropriés dans les deux pays et/ou au niveau transfrontalier
  • Appuyer à la capacitation nécessaire des parties prenantes pour renforcer la gouvernance et la gestion de la réserve et contribuer efficacement à la réalisation de ses objectifs et de sa vision.
  •  Fournir un soutien essentiel en matière de gestion et d'analyse de l'information pour la RBTDS.
  • Faciliter la coordination entre la RBTDS et les autres organismes publics, le secteur privé, les institutions scientifiques, les communautés locales et les autres parties prenantes ou partenaires potentiels, selon le cas ;
  • Inciter les parties prenantes à prendre en compte des aspects liés à la restauration et la gestion des ressources naturelles dans les plans d’action locaux ;
  • Mettre en place un mécanisme accessible et transparent de gestion des conflits ;
  • Appuyer l’élaboration de stratégies de génération de revenus durables qui renforcent l'engagement et la résilience des parties prenantes
  • Identifier des groupes d'utilisateurs locaux, y compris les femmes, les jeunes et d'autres groupes marginalisés, qui bénéficieront des dites stratégies ;
  • Soutenir la mise en œuvre du projet en matière de renforcement des capacités pour les parties prenantes ;
  • Appuyer le bon fonctionnement des organes de gouvernance ;
  • Assister étroitement le coordinateur du projet dans la planification et la mise en œuvre des activités de la composante 1 du projet ;
  • Impliquer les parties prenantes de chaque site dans la sélection et le développement des plans de gestion et de restauration des ressources naturelles ;
  • S’assurer que les questions liées à la gouvernance de la RBTDS sont bien prises en compte dans le plan de gestion de la RBTDS ;
  • Assurer une concertation régulière avec les parties prenantes dans la zone du projet pour les maintenir informés de toute activités pour une meilleure gestion et restauration des écosystèmes;
  • Répondre à d’autres taches en rapport avec la collaboration avec les parties prenantes à la demande de la hiérarchie

QUALIFICATIONS ET COMPÉTENCES EXIGÉES

  • Etre de nationalité sénégalaise ou mauritanienne
  • Avoir un diplôme d’études universitaires supérieures (Bac + 4 au moins) en sciences sociales, en développement local, en gestion des ressources naturelles, en sciences de l’environnement, en animation et gestion des organisations ;
  • Au moins 10 ans d’expérience dans le domaine de la gestion des ressources naturelles ;
  • Avoir une expérience pertinente d’au moins 5 ans en gestion des organisations dans des projets ou programmes ;
  • Une expérience professionnelle dans le domaine du développement local serait un atout ;
  • Avoir une connaissance de la psychologie des peuples du delta du fleuve Sénégal, ainsi qu'une compréhension des principes et des approches d'adaptation au changement climatique dans les écosystèmes des zones humides ;
  • Avoir une grande capacité de mobilisation des parties prenantes y compris le secteur privé
  • Avoir une bonne maîtrise des applications bureautiques (MS Word / Excel / PowerPoint) et autres systèmes de gestion Web ; 
  • Solides compétences rédactionnelles et capacité à rédiger en français des rapports de manière indépendante et à diffuser les résultats du projet ;
  • Capacité démontrée à travailler dans un environnement multiculturel et à établir des relations harmonieuses et efficaces ;
  • Expérience professionnelle dans les deux pays ; avec un accent particulier sur la conservation de la biodiversité, la gestion durable des ressources naturelles dans le bas Delta ;
  • Une bonne connaissance des problématiques et enjeux liés à la gestion des ressources naturelles dans le bas delta est un atout considérable ;
  • Une connaissance des langues locales parlées dans la RBTDS (hassanya, poular et le wolof) est un atout considérable ;
  • Etre âgé de moins de 55 ans.

DOSSIER DE CANDIDATURE DUREE, LIEU D’AFFECTATION ET NATURE DU CONTRAT

Les personnes intéressées sont priées de transmettre un dossier constitué de :

  • Lettre de motivation
  • CV avec trois références
  • Copies légalisées des diplômes

Les dossiers  sont déposés à la Direction du Parc National du Diawling à Nouakchott ou à la Direction des Parcs Nationaux (DPN) à Dakar ;

Seuls les candidats sélectionnés seront  contactés pour participer aux entretiens.

La date limite de candidature est fixée au 27 Mai 2022

Le contrat du responsable chargé de l’engagement des parties prenantes du projet sera d'une durée initiale de 12 mois, renouvelable, sous condition de service satisfaisant. La période totale d'emploi est de 3 ans.

L’unité de gestion du projet sera située au siège de la RBTDS à Bouhajra au Parc National du Diawling (PND). Il effectuera des déplacements fréquents dans toute la zone de la RBTDS (Mauritanie et Sénégal)

Date de publication: 12 mai 2022

Voir toute la liste

Toute reproduction interdite sans l’avis de beta

Date de publication

  • 12 mai 2022

Partager cette offre